• AIM

Premier week-end de formation : vers une déconstruction des stéréotypes


"Israël-Palestine pour mieux comprendre "- 7ème édition (IP7)


Du vendredi 11 février au dimanche 13 février 2022, les 32 élèves et les 6 professeurs et animateurs de la 7ème édition du projet "Israël - Palestine : pour mieux comprendre" se sont retrouvés à Bruxelles pour leur premier week-end de formation axé sur l’analyse des stéréotypes antisémites et islamophobes ainsi que sur la cohésion de groupe.




En temps normal, Actions In the Mediterranean privilégie les week-ends avec nuitées afin de renforcer la cohésion de groupe, qui est primordiale pour mener à bien ce projet. Malheureusement, les mesures sanitaires nous ont amenés à revoir l’organisation de ce premier week-end. Ainsi, les jeunes de la 7ème édition du projet "Israël - Palestine : pour mieux comprendre" se sont réunis au centre Tour à Plomb à Bruxelles les 11, 12 et 13 février 2022.


Le vendredi soir, dès 17 h, les jeunes se sont retrouvés et ont pris le temps de mieux se connaître grâce à diverses activités organisées par les Ambassadeurs d'Expression Citoyenne.


Le lendemain, les jeunes ont rencontré Stéphanie Lecesne et Khalissa El Abbadi, les deux formatrices du CEJI (A Jewish Contribution for an Inclusive Europe : https://ceji.org). Divisés en deux groupes, les jeunes ont dû répondre à plusieurs questions relatives à l’islam et au judaïsme. Après avoir pris le temps de réfléchir individuellement, ils ont eu l’occasion de partager leurs réponses et réflexions en groupe. Avant de clôturer cette matinée, Stéphanie et Khalissa ont proposé aux jeunes de revenir sur l’évolution des stéréotypes à l’égard des juifs et des musulmans à travers l’histoire. Avant d’entamer la dernière activité de la journée, les Ambassadeurs d'Expression Citoyenne ont proposé aux jeunes plusieurs activités brise-glace. Enfin, la dernière activité de la journée était dédiée à l’analyse de diverses unes dans les médias et de la manière dont celles-ci abordaient les religions en Europe.


Le dernier jour du week-end de formation a démarré avec une activité ayant pour objectif de questionner les jeunes sur le nombre de musulman.e.s et de juif.ve.s dans divers pays du globe. Puis, les deux formatrices ont abordé la question des caricatures. Pour ce faire, les jeunes ont été répartis en sous-groupes avec 3 caricatures en mains. L’objectif était qu’ils puissent placer ces caricatures dans les catégories suivantes : « critique du gouvernement israélien », « zone grise » ou « antisémite ». Par la suite, les participants ont présenté leurs réponses aux autres groupes en expliquant leur choix.


Le week-end s’est achevé par un débriefing. Ces trois jours ont permis au groupe de ressortir plus soudé, d'avoir pris le temps de s'écouter et d'échanger.




16 vues0 commentaire