• AIM

Des femmes de conviction à l’assaut du futur parlement

Tunisie - Élections législatives

La participation politique des femmes en Tunisie


Les participantes au programme FLD candidates aux élections législatives du octobre 2019

En apparence un groupe de femmes que tout oppose : âge, profession, origine sociale et géographique, expérience de vie et appartenance politique. Pourtant, un dénominateur commun les unit et les anime : l’amour de leur pays. Une Tunisie qui leur est chère et qu’elles comptent bien servir avec efficacité et sincérité pour faire changer les choses. Alors, ces femmes sont en ordre de marche vers le Palais du Bardo, enjeux de pouvoir et objet de toutes les convoitises.

Alors que la tenue prochaine des élections présidentielles et législatives témoigne d’une démocratie opérationnelle, il n’en demeure pas moins que les femmes tout comme une partie importante de la population tunisienne, sont désabusées et déçues tant par les gouvernements successifs que par le parlement actuel. Alors, elles se mobilisent pour

« changer les choses ». Candidates aux élections législatives du 6 octobre prochain, représentant une large partie du paysage politique actuel, en ce compris les listes indépendantes, venant de Tunis, Ariana, Ben Arous, Manouba, Jendouba, Sfax, Béja, Kairouan, Seliana, Gafsa, Nabeul et Sousse, elles ont participé au cycle de formation organisé par AIM dans le cadre du programme Femmes Leaders de demain Tunisie (FLD TN) du 4 au 8 septembre dernier à Tunis.


Fatma Ben Salem Habiba Abdallah Hajer Chabbeh

Amel Meddeb Saoussen Youssef Hanen Mahjoubi


L’objectif de ce module consistait à les préparer au mieux à faire campagne électorale. Pour ce faire, une équipe pluridisciplinaire de coaches et de formateurs a élaboré un programme, alliant théorie et pratique, comprenant le développement personnel, le leadership, le genre, la communication, l’introduction à l’image, la création d’une vidéo à partir d’un téléphone ainsi que l’organisation et la gestion d’une campagne électorale.


Mourhen Akrmi Hedia Daoud Rim Trabelsi

Souad Bouzoumita Rania M'hamdi Henda Oueslati


Cette formation a été très riche pour nos participantes âgées de 23 à 64 ans étant donné la diversité des profils et l’approche intégrée d’AIM en matière de genre pour renforcer les capacités des femmes, un objectif qui ne prend tout son sens que s’il est envisagé à partir du contexte sociétal tunisien. La prise en compte de l’environnement spécifique aux femmes permet d’analyser les inégalités de genre et les discriminations dont elles sont victimes à l’aune des rapports sociaux au sein d’une société où le modèle dominant demeure le patriarcat.


Radhia Ben Said Sawsen Mabrouk Nawel Ben Mosbeh

Sarra Kouki Salwa Rajhi Ahlem Soualhia


Le travail mené contribue aussi à mettre en évidence le rôle conscient ou inconscient des femmes dans la reproduction et/ou la pérennisation des inégalités de genre. Ainsi, le renforcement des capacités des participantes à la formation visait à impacter positivement les mentalités de celles-ci, orientées désormais vers le leadership transformationnel. A l’issue de ce cycle de formation, elles ont intégré la notion de solidarité féminine comme un principe structurant de l’engagement des femmes dans toutes les sphères et plus particulièrement dans la sphère politique. Elles ont également acquis et développé des connaissances et des compétences pour appréhender plus sereinement l’expérience de la campagne électorale à l’aide d’un ensemble d’outils qu’elles devront s’approprier et adapter à leur terrain.


Imen Laabidi Rima Louhichi Hager Farhoud Taieb

Marwa Nasraoui Chayma Hammami Atiyet Naffeti


Nos participantes ont aussi eu l'occasion de rencontrer des féministes tunisiennes de renom telles que Khadija Cherif et Bochra Belhaj Hmida. Un échange de vue franc au sein d'un espace de parole libre et sécurisé a permis de débattre des difficultés à travailler sur des questions sensibles dans un contexte politique et sociétal où l'égalité femmes-hommes est loin de faire l'unanimité.


Bochra Belhaj Hmida Khadija Cherif


Si des tensions et des risques d’éclatement sont à craindre, les prochains rendez-vous électoraux seront des tests pour la jeune démocratie tunisienne. Plus que jamais, la présence des femmes à tous les niveaux de pouvoir doit être fortement soutenue; la Belgique l’a bien compris. Le programme Femmes Leaders de Demain bénéficie, depuis son lancement en 2017, d’un soutien qui ne s’est pas démenti du Ministère belge des Affaires étrangères. Il a été reconduit pour une durée de 3 ans et nous permettra d’accompagner les participantes à notre programme dans leurs responsabilités diverses. Christophe de Bassompierre, nouvel Ambassadeur de Belgique en Tunisie, a exprimé, au cours de la séance d’ouverture, la priorité pour la Belgique de continuer à soutenir les acteurs associatifs tunisiens et belges qui œuvrent en faveur de la consolidation du processus démocratique en cours depuis 2011 en Tunisie. Dans le même sens, Laurent Viguié, Ministre conseiller auprès de l’Ambassade de France en Tunisie a rappelé la nécessité de renforcer les capacités des femmes en Tunisie dans un contexte encore largement dominé par les hommes.



Christophe de Bassompierre , Ambassadeur de Belgique en Tunisie


Laurent Viguié, Ministre-Conseiller

Nos partenaires tunisiens, tels que le Cawtar et l'association Free Sight Association, étaient aussi présents pour témoigner de leur soutien au programme FLD et de leur souhait de poursuivre le partenariat avec AIM lancé en 2017. Meriem Jerbi du Cawtar a rappelé avec insistance la nécessité de ne pas oublier la cause des femmes une fois élues.



Meriem Jerbi, CAWTAR

Arbia Jebali, Free Sight Association

La difficile situation sociale, économique et politique de la Tunisie est interpellante pour les femmes. Extrêmement inquiètes, nos participantes sont déterminées à être des actrices du changement et à préserver les acquis en matière de droits des femmes. Conscientes qu’elles s’engagent sur un terrain miné, nos 24 candidates portent des valeurs et une vision, ainsi que des ambitions et des projets pour leur pays. Il reste que tout dépendra d’un côté de leur capacité à oser, à s’imposer, à essuyer les coups et à convaincre et de l’autre, de la reconnaissance par l’électorat tunisien, hommes et femmes, que la politique n’est pas que l’affaire des hommes et que les femmes sont aussi compétentes que les hommes, si pas davantage. Peu importe les résultats, c’est une nouvelle génération de leaders et de femmes politiques audacieuses, déterminées à contribuer au changement et à l’évolution des mentalités en Tunisie.

Actions In the Mediterranean

AIM est une ASBL basée à Bruxelles qui est active dans divers domaines tels que les Droits de l’Homme, le féminisme et de la résolution de conflits interculturels. AIM met en œuvre des initiatives de dialogue, de résolution de conflits et de renforcement des droits humains entre l'Europe et la Méditerranée.

Contact

Email: c.caputo@actinmed.org  

 a.ayari@actinmed.org

Siège social: 23-25, rue du Boulet (boîte 1) 1000 Bruxelles, Belgique

Bureau : Galeries de la Reine, 28 – 1000 Bruxelles

© 2018 by Knock Knock Prod